Chantier : Séminaire EHESS Paris - Les organisations du welfare

Les organisations du welfare : pratiques, expériences et politiques des institutions sociales, sanitaires et médico-sociales – programme 2019-2020

Les organisations du welfare : pratiques, expériences et politiques des institutions sociales, sanitaires et médico-sociales

Organisateurs : Nicolas Henckes, chargé de recherche au CNRS (CERMES3) ; Livia Velpry, maîtresse de conférences à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (CERMES3) ; Myriam Winance, chargée de recherche à l’INSERM (CERMES3)

Coordonné par le Cermes3,  Arènes (EHESP) et Handéo. Financement Iresp et CNSA, 2019-2020.

Contact : myriam.winance(at)inserm.fr

Vendredi de 13 h à 15 h (salle A09-51, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 29 novembre 2019 au 29 mai 2020. Cf. calendrier des séances ci-dessous


Ce séminaire cherchera à construire une analyse des politiques sociales à partir d’un intérêt pour les organisations, formelles ou informelles, qui constituent, en pratique, l’État Social, c’est-à-dire qui accompagnent, prennent en charge, soignent…  les personnes dans leur vie quotidienne et sociale. La mise en œuvre, l’accès et l’exercice des droits sociaux reposent en effet avant tout sur le travail, souvent au long cours, d’une diversité d’agents professionnels ou profanes, situés à proximité ou à distance des personnes. Ce sont ce travail et les organisations dans lesquelles il prend place qui retiendront notre attention. Comment est accompli ce travail et en quoi consiste-t-il ? Sur quelles organisations, instruments et approches s’appuie-t-il ? Par quel type d’acteurs, professionnels ou profanes, est-il réalisé ? Quelle diversité organisationnelle peut-on observer en fonction des contextes politiques nationaux ? Que fait ce travail aux droits des personnes ? Comment les personnes concernées participent-elles (ou non) à ce travail ?

Le séminaire s’intéressera à la fois aux évolutions des organisations du welfare, notamment dans le cadre de ce qu’on appelle généralement la « désinstitutionnalisation », à leur régulation et aux catégories à l’œuvre dans la définition de ces organisations, de leurs publics et des pratiques qui s’y déroulent, ou encore aux expériences des individus. S’il s’attachera à comprendre précisément le paysage des organisations sociales, sanitaires, et médico-sociales en France il cherchera à le contraster avec celui d’autres pays européens – on pense notamment aux pays scandinaves qui se sont engagés très vite dans une politique dite d’inclusion des personnes, ou encore à la Grande-Bretagne qui promeut une politique d’inclusion tout en ayant gardé des établissements. Entre les approches en termes d’accès aux droits et de justice sociale des sciences politiques et la tentative plus récente d’intégrer l’analyse des pratiques de soin à celle de l’État social dans le cadre des approches du « social care », ce séminaire voudrait tenter de constituer un cadre renouvelé à l’analyse des soins de long terme.


En 2019-2020, le séminaire sera organisé autour de 5 thématiques (en construction) :

1. Transformations organisationnelles et institutionnelles du médico-social

  • 29 novembre 2019, Léonie Hénaut (CNRS, CSO, SciencesPo Paris), Améliorer la coordination et l’intégration des soins primaires : retour d’enquête en France et en Angleterre
  • 20 décembre 2019, Melina Ramos-Gorand (CNAV), Accompagner les personnes dépendantes : quelle équité territoriale étant donnée la pluralité d’acteurs ?  – Fanny Jaffrès (EHESP, ARENES-CRAPE), Idéal d’inclusion et logiques ségrégatives : évolution sous contraintes du travail protégé en France et en Suède

2. Conditions de travail des professionnels, transformations des professionnalités

  • 24 janvier 2020, Bertrand Ravon (professeur des universités, Lyon2/ Centre Max Weber), Vers un nouvel ordre pragmatiste des métiers de l’aide et du soin : reconfiguration des professionnalités
  • 7 février 2020, Charlène Charles (ATER, Université Paris Est Créteil, LIRTES), La place du travail corporel dans la division du travail social : le cas des éducateurs et des éducatrices en foyer de l’enfance  – Laurent Bovey (assistant d’enseignement et de recherche UER DV, HEP Vaud-Haute école pédagogique Vaud) et Morgane Kuehni (professeure HES. SO-Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale), De l’impact d’un scandale médiatique aux révisions législatives dans le domaine de l’accompagnement socio-éducatif dans le canton de Vaud : focus sur les pratiques professionnelles

3. Accès aux droits

  • 20 mars 2020  : Pierre-Yves Baudot (professeur des Universités, PSL Paris Dauphine, IRISSO) (Titre à venir)
  • 3 avril 2020, Emmanuelle Fillion (EHESP, ARENES-CRAPE), et Sébastien Saetta (EHESP, ARENES-CRAPE) – Céline Lefèbvre (Université de Rennes 2 (à confirmer), Des formes concrètes de la démocratie en santé mentale : modalités d’expression, de critique et de plaintes des usagers et leur prise en considération au sein d’un établissement public de psychiatrie

4. Quantification, évaluation

  • 15 mai 2020,  M. Jaeger, L’évaluation dans le médico-social: retour sur une trajectoire Loïc Andrien (Chercheur associé i3-CRG, Ecole Polytechnique, IPP), Handicap, un mot et des chiffres…

5. Care informel, nature du care, formes de savoir et savoir-faire

  • 29 mai 2020, Olivier Giraud (DR CNRS, Lise, CNAM), L’aide à domicile comme action publique : proches et professionnels aux prises avec la catégorisation  – Aurélie Damamme (maîtresse de conférences, Université Paris 8, Cresppa), Usages de la perspective du care dans l’enquête auprès des proches