Chantier : Les organisations du welfare - Séminaire EHESS 2018-2019

Les organisations du welfare : pratiques, expériences et politiques des institutions sociales, sanitaires et médico-sociales – programme

Les organisations du welfare : pratiques, expériences et politiques des institutions sociales, sanitaires et médico-sociales

EHESS, salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris

Organisateurs : Nicolas Henckes, chargé de recherche au CNRS (CERMES3) ; Livia Velpry, maîtresse de conférences à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (CERMES3) ; Myriam Winance, chargée de recherche à l’INSERM (CERMES3)

Coordonné par le Cermes3,  Arènes (EHESP) et Handéo. Financement Iresp et CNSA, 2019-2020.

Contact : myriam.winance(at)inserm.fr


Ce séminaire cherche à construire une analyse des politiques sociales à partir d’un intérêt pour les organisations, formelles ou informelles, qui constituent, en pratique, l’État-Social, c’est-à-dire qui accompagnent, prennent en charge, soignent…  les personnes dans leur vie quotidienne et sociale. La mise en œuvre, l’accès et l’exercice des droits sociaux reposent en effet avant tout sur le travail, souvent au long cours, d’une diversité d’agents professionnels ou profanes, situés à proximité ou à distance des personnes. Ce sont ce travail et les organisations dans lesquelles il prend place qui retiennent notre attention. Comment est accompli ce travail et en quoi consiste-t-il ? Sur quelles organisations, instruments et approches s’appuie-t-il ? Par quel type d’acteurs, professionnels ou profanes, est-il réalisé ? Quelle diversité organisationnelle peut-on observer en fonction des contextes politiques nationaux ? Que fait ce travail aux droits des personnes? Comment les personnes concernées participent-elles (ou non) à ce travail ?

Nous nous intéressons aux transformations des institutions sanitaires, sociales ou médico-sociales, et à la manière dont, dans les différents pays européens, les établissements d’hébergement et de soin ont laissé place à de nouvelles organisations du travail d’aide ou de prise en charge des personnes. Nous réfléchissons à la fois aux catégories du welfare, à la définition des pratiques professionnelles, ou encore aux expériences des individus. Concernant la France, nous sommes particulièrement attentifs au devenir du secteur médico-social, institué comme un secteur à part entière des politiques publiques à côté des secteurs sanitaires, sociaux et éducatifs, dont nous cherchons à contraster la situation avec celle d’autres pays européens – on pense notamment aux pays scandinaves qui se sont engagés très vite dans une politique dite d’inclusion des personnes, ou encore à la Grande-Bretagne qui promeut une politique d’inclusion tout en ayant gardé des établissements. Entre les approches en termes d’accès aux droits et de justice sociale des sciences politiques et la tentative plus récente d’intégrer l’analyse des pratiques de soin à celle de l’État social dans le cadre des approches du « social care », ce séminaire voudrait tenter de constituer un cadre renouvelé à l’analyse des soins de long terme. 

Ce séminaire s’inscrit dans un projet dont le but est d’initier et de constituer un réseau de recherches, qui soit un espace de réflexion transversal aux catégories (handicap, vieillesse, santé mentale, et maladie chronique, également problématisée dans certains pays), aux disciplines de sciences sociales et humaines, aux acteurs (chercheurs académiques, chercheurs-acteurs, professionnels, administrations) et enfin aux différents contextes nationaux –en nous focalisant d’abord sur l’Europe.


Programme prévisionnel