« Enfants agités, familles bouleversées. Enjeux et usages familiaux du diagnostic de TDA/H », revue Sciences sociales et santé

Catégorie(s) :

Publié dans la revue Sciences sociales et santé (2019 / 1), cet article présente quelques-unes des analyses issues du travail de l’équipe SAGE.

« Notion aux contours flous et objet de vives controverses, l’agitation infantile est un cas exemplaire pour mettre en lumière les liens complexes entre qualification des troubles et organisation familiale. Au sein d’un paysage très morcelé, éclaté entre différents symptômes, approches professionnelles et modes de prise en charge, nous nous centrons ici sur l’expérience de familles adhérentes de l’association HyperSupers TDA/H France. Notre enquête nous conduit à relativiser fortement une interprétation en termes de médicalisation de l’échec scolaire. Si certains pans de l’existence de l’enfant sont médicalisés, des processus contradictoires sont également en jeu. La quête diagnostique est sous-tendue par d’autres logiques, liées autant aux enjeux scolaires qu’aux trajectoires sociales et aux configurations familiales. Le diagnostic de TDA/H apparaît ainsi comme une occasion pour les parents de reprendre la main dans plusieurs domaines. Par ailleurs, les différentes formes de « traitement » des troubles, de l’usage d’un médicament à la transformation des pratiques éducatives, invitent à distinguer médicalisation et pathologisation : la place prise par une lecture en termes de problèmes de santé n’est pas forcément corrélée à l’usage de pratiques associées au champ médical, comme la prise de médicaments. Au contraire, le médicament peut être pris dans une perspective de normalisation de la situation, tandis qu’un travail sur les pratiques éducatives peut s’accompagner d’une mise en exergue du caractère pathologique de la situation. »

Béliard, A., Eideliman, J., Fansten, M., Mougel, S., Planche, M. & Vaumoron, S. (2019). Enfants agités, familles bouleversées. Enjeux et usages familiaux du diagnostic de TDA/H. Sciences sociales et santé, vol. 37(1), 5-29.